J’ai trouvé ma zone de génie!

C’est assez récemment que je suis tombée sur le concept de zone de génie. Je connaissais la zone de confort, et me plaisait-elle sans doute suffisamment, car j’en étais restée là.

Cette zone de génie, c’est le graal de tout travailleur, c’est la quête sans fin, la terre promise, des salariés rêvant de quitter leur emploi. Quand j’ai lu ce que c’était, moi aussi je me suis mise à la chercher ma zone de génie, et j’en ai déduit aux premiers abords, que je ne devais pas en avoir beaucoup de génie, car je ne la trouvais pas, quelle déception…

Nous évoluons dans quatre zones

Avant d’entrer dans le détail de ma propre quête, pour commencer par vous situer, voici les quatre zones dans lesquelles nous évoluons constamment :

  • La zone d’incompétence : elle regroupe les activités dans lesquelles nous ne sommes pas très bons et que quelqu’un d’autre pourra faire facilement beaucoup mieux que nous.
  • La zone de compétence : elle regroupe les activités dans lesquelles nous sommes bons, mais que quelqu’un pourrait faire à un même niveau que nous.
  • La zone d’excellence : c’est là où sont les activités que nous faisons très bien, mieux que les autres. C’est une zone ou généralement, l’on gagne bien sa vie, c’est une zone confortable. La tentation d’y rester est très grande, c’est là ou notre envie de confort veut nous garder niché.
  • Et la fameuse zone de génie : « la zone ultime de succès et de satisfaction, ou notre expression de génie naturelle est libérée », selon Gay Hendricks, écrivain américain. Cette zone regroupe les activités pour lesquelles nous seuls sommes doués, où l’ont utilisent nos forces et talents spécifiques, notre unique manière de faire. Arrivés à l’âge de la quarantaine, beaucoup d’entre nous on reçu l’appel de cette zone de génie, qui s’est présenté sous différentes formes : blessures, dépression, burn out, relations conflictuelles

Nombreux sont ceux qui sont et restent dans leur zone de compétence, au mieux leur zone d’excellence.

Arrivée au bout de ma zone d’excellence

Quand ma zone de génie a frappé à ma porte, je n’avais évidemment aucune idée que c’était elle, j’ai découvert ce concept a-posteriori.
Elle est arrivée sous la forme d’une baisse d’énergie, qui s’amplifiait de jour en jour. J’étais fatiguée, j’allais et revenais du travail beaucoup moins enthousiaste qu’avant, alors que j’avais pris ce nouveau poste récemment. J’étais pourtant réellement contente les premiers mois… et puis sont arrivés les semaines et jours ou je n’avais clairement plus envie d’y aller. Tout ça me paraissait fade, sans grand enjeu ni intérêt.
Je réfléchissais alors beaucoup au sens de ma contribution dans ce monde, j’avais la sensation au fond, de me mentir, de perdre un temps plus que précieux, d’être dans une course contre le temps que j’avais déjà perdue.  J’ai réfléchi à comment j’avais pu en arriver là, de l’extérieur rien ne prédisait une descente si rapide… Et puis, je me suis rappelée cette petite voix dans ma tête quand j’ai accepté ce travail. Cette petite voix qui me disait :

 "Attention, ce n’est pas du tout la direction que tu voulais prendre à la base… et puis dans ce poste il manque des choses importantes pour toi..."

Mais c’est mon mental qui a alors pris le dessus :

"Oui mais, pour commencer dans cette entreprise c’est bien, après je pourrais rebondir sur quelque chose qui me plait plus… Oui mais, ils recherchent exactement ce que je sais faire, je suis en position de bien négocier"

J’ai compris à ce moment là qu’effectivement, je m’étais en quelque sorte trahie, en choisissant de rester dans un domaine ou j’avais toute l’expertise et les compétences requises, mais qui au fond ne me faisait plus vibrer. J’ai choisi le confort d’un bon poste, bien payé, dans un domaine que je connaissais très bien.

Dans ma tête je faisais juste encore une petite concession stratégique pour arriver là ou je voulais aller par un moyen détourné… Sauf que pour cette nouvelle petite concession, j’ai payé le prix. Je donnais le peu d’énergie que j’avais, ce qui était important à mes yeux n’arrivait même plus à me motiver, j’ai perdu confiance en moi et mes capacités, je me suis renfermée sur moi-même, j’en suis arrivée à ne plus arriver à me motiver le matin et à me distancer de mon conjoint, qui ne me reconnaissait plus.

Comment, moi si forte, déterminée, j’avais pu en arriver là… j’ai compris que je me retenais en otage dans ma zone d’excellence. Je restais dans cette zone, ou j’étais très compétente, ou je gagnais très bien ma vie, mais ou je m’ennuyais désespérément, ou je ne supportais plus de voir ou côtoyer des gens aigris et désagréables au travail, car ils me renvoyaient l’image de ce que je deviendrais sans doute si je restais dans cette voie. 

Je ne l’avais pas compris à ce moment là, mais c’était ma zone de génie qui m’appelait… qui me disait « çà y est il est temps de sauter, il est temps de quitter ta zone de d’excellence, tu n’y es plus protégée ». Sauf que je n’avais absolument aucune idée d’ou se trouvait en moi cette zone de génie.

A la recherche de ma zone de génie

J’ai alors dépensé, mes premiers euros pour ma propre reconversion personnelle, en intégrant un coaching de groupe, pour m’aider à trouver cette zone de génie. Je me rappelle n’avoir jamais investi un si gros montant pour moi-même de toute ma vie aussi rapidement !
Il me semblait évident qu’un coup de pouce était nécessaire et j’avais besoin que l’on me prenne la main. J’ai aussi décidé de faire ces formations que j’avais toujours rêvé de faire, en parallèle de mon travail, pour commencer à me faire plaisir, pour retrouver une inspiration, car j’avais besoin de respirer à nouveau, de mettre de nouvelles couleurs dans ma vie.

J’ai ensuite décidé de prendre un congé sans solde quelques mois pour me sortir de mon engrenage et réfléchir à tout ça, il est difficile de sortir d’un problème quand on continue à en faire partie.
Alors que j’avais l’impression que je n’arriverais jamais à trouver cette fameuse zone de génie, c’est dans l’action, qu’elle s’est révélée. Les formations que j’avaient choisies de faire ont réveillé une passion en moi, un nouvel enthousiasme, une force.
Je ne m’étais pas trompée en choisissant d’écouter mon cœur, l’énergie est revenue, et le sens aussi. Tout a pris une nouvelle perspective et en ressentant cette sensation d’excitation et de joie, que je peux avoir en faisant ces activités que j’aime, je sais que j’ai trouvé ma zone de génie, elle était là, au bout du chemin, celui ou je suivais mon cœur.

La vôtre j’en suis sûre est là aussi, elle ne demande qu’à être écoutée. 

comment trouver sa zone de génie

  • Ecoutez vous : Faites ce stage, cette formation, ce sport, ou cette activité que vous avez envie de faire depuis un moment, faites vous plaisir, mettez de nouvelles couleurs dans votre vie. Soyez un peu égoïste aussi, c’est votre vie, prenez du temps pour vous, pour réfléchir sereinement.
  • Mettez votre énergie au bon endroit : identifier ce que vous ne voulez plus faire, pour arrêter petit à petit et concentrez toute votre énergie sur ce que vous voulez faire, laisser vous rêver un peu pour imaginer votre vie rêvée et définir un objectif à long terme.
  • Entourez vous des bonnes personnes : quand on veut changer quelque chose, il est crucial de s’entourer de personnes qui sont dans la même dynamique. Plus vous vous entourez de gens dans la même énergie que vous, plus votre motivation grandira et le changement sera plus facile. Joignez des groupes, participez à des événement pour tisser un nouveau réseau d’amis ou partenaires, inscrivez vous à un coaching de groupe pour vous sentir soutenue. C’est un élément primordial.
  • Domptez votre inconscient : vos habitudes et programmes inconscients vont vous retenir en arrière pour chaque changement, pour ce saut dans votre zone de génie il est primordial de mettre votre inconscient de votre coté.

Voilà. Si vous pensez qu’il est temps de faire le grand saut dans votre zone de génie, faites vous confiance et gardez en tête :

Je ne perds jamais, sois je gagne, sois j’apprends

Nelson Mandela

Anne

Pour en savoir plus :

Pour un atelier vous aidant à découvrir votre zone de génie : http://www.anneedart.com

Une inspiration graphique pour sortir de votre zone de confort .

Prenez le contrôle de votre inconscient : lien vers l’article

2 réflexions au sujet de « J’ai trouvé ma zone de génie! »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s