Qu’est-ce que La plasticité ?

Plasticité n.f.
Qualité de ce qui est plastique, malléable.

Le pouvoir du changement : un des sujets (fascinants ?!) qui a inspiré ce blog.
Qui n’est pas concerné par un souhait de changer à un moment ou à un autre de sa vie ? Un petit changement, un grand changement.
Changer. Acquérir une nouvelle compétence, quitter son mari, sa femme et apprendre à vivre seul.e, apprendre à jouer d’un nouvel instrument…
Nous pensons aussi parfois que c’est impossible. Nous baissons les bras.
 » Je suis comme ça. Inutile de vouloir autrement, Changer est trop dur. Je n’en suis pas capable « .

Il y a des centaines de milliards de cellules dans un cerveau humain adulte. Des dizaines de milliards de neurones, cent kilomètres de vaisseaux sanguins. Impressionnant ?

La plasticité cérébrale. Oui, c’est bien cela qui nous intéresse à la séance créative.
La plasticité cérébrale désigne la capacité du cerveau à s’organiser et se réorganiser en fonction de l’expérience et de l’environnement. Elle démontre que le cerveau n’est pas figé une fois pour toutes et qu’il possède de grandes capacités de régénération de fonctions.

La neuroplasticité est une découverte récente

Pour les neurologues et autres scientifiques, et pour la planète entière, les neurones étaient les seules cellules du corps à ne pas se renouveler. Leur création ne s’étendait pas au delà de trois ans. Les schémas entre eux étaient fixes.

Puis des chercheurs ont émis des hypothèses et ouvert la voie. Comme le chercheur argentin Fernando Nottebohm au début des années 1990 qui, étudiant le chant des oiseaux, fit une découverte surprenante : de nouveaux neurones surgissent chaque printemps dans le cerveau des pinsons et cela leur permet de composer d’année en année un nouveau répertoire de chant. 

Les spécialistes étaient sceptiques à chaque nouvelle hypothèse allant dans ce sens.. Il a fallu attendre la fin des années 1990 pour sa véritable découverte, les outils d’imagerie cérébrale à l’appui.

En quoi consiste la plasticité neuronale ?

Les neurones se régénèrent (pendant que d’autres meurent). Les connexions entre les neurones se modifient tout au long de la vie. En cela le cerveau se modifie et s’adapte à son environnement à chaque instant. En fonction des expériences que nous vivons, affectives, psychiques ou autre.
Ces modifications engendrent notre pouvoir d’adaptation, d’acquisition de nouvelles connaissances, compétences, la mémorisation.

La plasticité cérébrale est composée de trois types de plasticités :

1/ La plasticité synaptique

Les synapses sont les liens entre deux neurones. Leur modification influe sur les apprentissages et la mémorisation.

2/ La plasticité neuronale

La plupart des neurones du cerveau sont produits lorsque le bébé est dans le ventre de sa mère (c’est 3 000 neurones à la seconde qui seraient fabriqués dans le cerveau entre le entre le troisième et le septième mois de la grossesse !). Puis certains changent et d’autres meurent au cours de la vie. De nouveaux neurones naissent dans certaines parties du cerveau.

3/ La plasticité des aires cérébrales

Le cerveau est divisé en plusieurs parties appelées « aires cérébrales ». Ces zones sont définies et ont des fonctions spécialisées. Leur taille peut changer selon l’apprentissage de certaines activités.

Qu’est ce que ça change de savoir cela ?

Il y a quelques années j’ai entendu une émission à la radio, une scientifique disait :  » sauf maladie dégénérative, notre cerveau est malléable tout le long de notre vie « .
Un médecin doit savoir ça, d’autres personnes aussi.
Moi je ne le savais pas. Croyez-moi si vous voulez, J’ai garé la voiture, éteint le moteur et ai noté cela dans mon téléphone, J’étais soufflée.

Cela ouvre le champ des possibles, non ?

Notre capacité d’adaptation,

notre capacité à changer,

notre mieux être…

Rien n’est immuable et je peux devenir qui je veux. Certes il s’agit là d’une caricature (surtout Wonderwoman !) mais vous comprenez ce que je veux dire …
Inutile de s’auto flageller parce qu’on est comme ci ou pas assez comme ça. Nous avons été cette personne, aujourd’hui il y a fort à parier que nous en sommes une autre alors demain …
Rappelons-nous : des dizaines de milliards de neurones, des centaines de milliards de cellules … Nous sommes bien plus que cette situation qui ne nous convient pas ou plus.

Faisons-nous un peu confiance.

Prenons conscience de notre merveilleuse nature d’être vivant doté d’un cerveau capable de s’adapter et de se renouveler.

Certes cette plasticité diminue avec l’âge, en fait elle se modifie, la mémoire rapide diminue mais la capacité à prendre de bonnes décisions augmente. Les neurosciences arrivent à expliquer bien des choses, même le fait que l’on devient sage avec l’âge ha ha…

Bichonnons notre cerveau

Bichonnons notre cerveau, bichonnons-nous tout court.

Stimulons nos synapses : elles se renforcent ; dans le cas inverse elles meurent. C’est la raison pour laquelle de nouveaux apprentissages et des exercices de mémorisation sont bénéfiques.
La qualité du sommeil et le stress ont des répercussions sur la plasticité cérébrale.
De même que faire du sport et surveiller son alimentation stimule notre cerveau.

Pour aller plus loin :
http://www.neuroplasticite.com

2 commentaires sur “Qu’est-ce que La plasticité ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s