Développement personnel : la nouvelle arnaque à la mode ?

Aujourd’hui il y a des coachs en tout. En nutrition, en éducation, en reconversion, coach de vie … Souvent des personnes dans une seconde partie de vie, après une carrière professionnelle, mais cela concerne même de jeunes personnes sortant de l’école ! Pas question d’en vouloir à ces jeunes individus souhaitant aider leur prochain mais est-il possible de guider l’autre en ayant si peu d’expérience de la vie ?

Les livres de développement personnel font la une dans toutes les librairies. Les sites web, les formations sur le web fleurissent ; tout pour que vous vous sentiez mieux.

Comment faire le tri ? Est-ce devenu tellement lucratif que rien ne vaut plus d’être entendu ou lu ? Tout a-t-il déjà été dit ?

Qu’est-ce que le développement personnel ?

Le développement personnel est un ensemble hétéroclite de pratiques, appartenant à divers courants de pensées, qui ont pour objectif l’amélioration de la connaissance de soi, la valorisation des talents et potentiels, l’amélioration de la qualité de vie personnelle, la réalisation de ses aspirations et de ses rêves.

Définition du développement personnel sur Wikipedia

En fin de compte, pas de quoi être surpris de son succès, si ? Le développement personnel, n’est-ce pas une des composantes de recherche du bonheur ?

Développement personnel : miracle ou arnaque ?

Ni l’un ni l’autre !

Pour Julia de Funes, philosophe et conférencière, il s’agit d’une imposture : impossible de se réinventer lorsqu’on est bordé par un coach ou par une recette miracle : La confiance en soi en 10 leçons, 3 ingrédients pour recette du bonheur … Tous ces manuels sont formatés, alors que le développement personnel se voudrait « personnel » justement…

Elle suggère de s’appuyer sur ce que disaient les grands penseurs, les philosophes, remontant pour certains à l’antiquité, pour se faire une opinion sur les choses, plutôt que sur tous ces nouveaux gourous du moi. La philosophie questionne et permet à chacun de se faire sa propre pensée, elle veut élever l’homme et le rendre libre.

Ici nous sommes d’accord avec Julia de Funes. Il est important de cultiver son esprit critique et sa libre pensée. Un coach ne doit pas vous dire qui vous êtes, il ne doit pas non plus se mettre dans la peau du thérapeute. Le thérapeute quant à lui doit mesurer sa responsabilité vis à vis de la personne lui demandant une aide. Tellement de thérapeutes fleurissent çà et là, aux techniques très diverses, normal de s’interroger.

Nous aimons la philosophie (du grec ancien, amour de la sagesse, amour de la science) qui réfléchit sur le monde de la pensée pour accéder au monde de la sagesse ou mieux comprendre le sens de la vie. Sans oublier que la philosophie a aussi ses dérives ! Certaines sectes n’hésitent pas à s’en servir.

A quoi ? A qui se fier pour se faire accompagner ?

A son 👀 Esprit critique 👀 !

Ne rejetons pas tout en bloc pour autant. Il convient d’avoir un œil critique envers ce que nous découvrons. Nous aimons lire certaines œuvres qui nous feront du bien, tester certaines techniques qui nous accompagneront vers le changement tant désiré. Nous adorons autant le développement personnel que la philosophie, la philosophie n’étant pour nous qu’un moyen parmi d’autres d’accéder à un épanouissement et à une meilleure connaissance de nous-même. Nous apprécions l’idée de partager avec d’autres ce que nous avons appris afin de les faire profiter des bénéfices.

Peut-être cette recette a marché avec nous mais ne marchera pas avec vous ?  Nous sommes tous différents. Le développement personnel ne connait pas de règle applicable à tous. Puisque d’ailleurs ce terme contient le mot « personnel », antinomique d’une certaine standardisation. Et pour autant si on n’en parle pas, si on ne partage pas ses découvertes, comment en faire profiter les autres ?

Selon nous, c’est la connaissance de soi couplée à un esprit critique ainsi qu’un peu de curiosité qui vous guideront vers les bons outils et les bonnes personnes.
Mieux on se connaît mieux on saura si telle ou telle technique est susceptible de nous convenir.

En dehors de la technique, il y a l’homme, le coach, le thérapeute, quelle est sa promesse ? M’a-t-il été recommandé ? Fait-il écho à ma propre recherche du bonheur, est-il crédible à mes yeux ? Quelle méthode me propose-t-il ? Le doute subsiste ? Rien ne vous empêche de vérifier sa formation. Il ne s’agit pas de se méfier de tout et de tout le monde, un « bon coach » va vous guider merveilleusement et ce sera un accélérateur d’épanouissement. Il serait dommage de s’en priver.

Les dérives liées au développement personnel

Pas de garantie de résultat à 100% mais quel mal y a-t-il à tester une nouvelle méthode d’organisation, une pratique pour améliorer sa santé …

Pas de mal à se faire du bien !

Il y a les dérives sectaires, celles de praticiens ou auteurs peu efficaces, mais il y a aussi le danger qui vient de nous, en tant que personne intéressée par le développement personnel.

Auto centrage

A trop y réfléchir nous en oublions le reste du monde ! Oui à la remise en question, oui à la quête du bonheur, mais le bonheur est un ensemble complexe qui ne se situe pas qu’à l’intérieur de nous ! Il ne faut pas tomber dans l’extrême où l’on ne focalise son attention que sur son intériorité.

Culpabilité

A entendre ou lire toutes ces recettes du bonheur, toutes les injonctions ( 🥂 Soyez positifs 🥂 Soyez zen 🥂 Rangez votre maison 🥂 ), on peut se sentir malheureux de ne pas y parvenir. Cela génère des attentes et nous met en situation d’échec.
Nous souhaitons si fort un changement qui ne vient pas (ou pas instantanément comme on peut le lire dans certains livres). Nous nous comparons aux autres et cela nous rend malheureux.

Appliquez-vous à garder en toute chose le juste milieu.

Confucius

Le bon équilibre consisterait à développer/conserver son esprit critique, à intégrer le fait qu’aucune méthode ne peut garantir convenir à tous les individus dans leurs unicités (tant pis si ça ne marche pas avec moi !) et à ne pas démesurément se centrer sur soi, dans une quête sans fin et culpabilisante.

Pour aller plus loin :

Le livre de Julia De Funes sur le sujet Le développement IM-personnel
Lien vers le livre Happycratie de Edgar Cabanas et Eva Illouz sur l’industrie du bonheur

2 commentaires sur “Développement personnel : la nouvelle arnaque à la mode ?

  1. Merci pour cet article !
    Prudence en effet concernant les méthodes toutes faites proposées par des « sachants » que l’on écoute parfois un peu vite avec l’enthousiasme du nouveau converti…
    Le fameux « connais toi toi-même » est plus que jamais nécessaire, et si l’on peut être aidé, conseillé et soutenu dans ce sens, le travail en profondeur ne peut être réalisée que par soi-même.
    Je m’étais essayé à un article sur let sujet (https://alainorsot.fr/2021/03/06/le-developpement-personnel-nest-il-quun-fourre-tout-a-la-mode/ ), si cela peut compléter et apporter une modeste pierre à l’édifice 🙂

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s