Qu’est ce que l’intuition (partie 2)

L’intuition ordinaire, plus spirituelle ?

L’intuition comme un ressenti, synonyme d’inspiration

C’est cette fois-ci la base de données sensorielles et émotionnelles qui fournirait, par le biais de notre intuition, notre inspiration créatrice.

Le mécanisme est le même que pour l’intuition, dite experte, évoqué dans la Partie 1 de cet article sortie il y a deux semaines, l’intuition mobilisant de manière inconsciente et rapide, sans explication consciente, une base de données accumulées avec le vécu et l’expérience.

C’est donc une perception sensorielle et c’est la raison pour laquelle nous parlons de 6ème sens. C’est un ressenti qui nous permet d’accéder à une information.

L’intuition ordinaire fait appel à quelque chose de l’ordre de l’intériorité. Elle est notre voix intérieure profonde, qui nous positionne, nous et notre pensée, vis à vis du monde extérieur.

Esprits rationnels, contentez-vous du paragraphe sur l’intuition d’un point de vue scientifique 😊.

La société occidentale s’est efforcée de bannir le mystique pour laisser place aux découvertes scientifiques et à la rationalité en toute chose. La religion a cadré ce en quoi nous avions le droit de croire et ce en quoi nous ne devions pas croire. Et la religion elle-même est sortie du domaine public. 

Les femmes intuitives étaient des sorcières.

La tendance s’inverse un peu aujourd’hui. Les personnes sont ouvertes à plus de magie dans leur vie. Contrairement aux religions, c’est un mysticisme choisi. La spiritualité n’est plus un gros mot, certaines femmes s’amusent même à se faire appeler sorcières, à s’initier au chamanisme.

On préfère l’intelligence émotionnelle au QI. L’intuition en fait partie.

L’intuition « ordinaire » fait partie de ces choses inexplicables. Il m’est arrivé par le passé (sur un téléphone fixe) de décrocher mon téléphone pour appeler quelqu’un, or cette personne était à l’autre bout du fil, parce qu’en train de m’appeler. Comment expliquer cela ?

Sixième sens, intuition, petite voix, sensation, certitude, télépathie, ces choses nous dépassent.

Les anglais appellent cela le « gut feeling ». Sentir avec les tripes.

Il y a l’idée, en plus de ce qui a été vu avant, de sentir, de pressentir les choses.

Qu’est-ce qu’une personne intuitive ?

Selon Djohar Si Ahmed, Docteur en Psychologie, Psychanalyste. Hypnothérapeute éricksonienne, auteure de « Développer son intuition, même quand on a l’esprit fermé », l’intuition est une capacité avec laquelle nous naissons.

Elle est très développée chez le petit enfant et passe au second rang de notre fonctionnement mental lorsque nous grandissons.
Notre manière de vivre, nos ressentis et émotions feraient de nous quelqu’un de plus ou moins intuitif.

Une personne intuitive serait une personne qui s’autoriserait à être sensible, ouverte au monde et surtout à ce qu’elle ressent.

Sentir les émotions relève de l’empathie et nourrit l’empathie dans le sens où la personne sent/ressent des choses non visibles et non perceptibles pour d’autres. La prémonition est une autre forme de ressenti que l’on peut classer somme intuition.

A quoi sert cette intuition ?

Elle est utile pour ce qui concerne le développement personnel, la réalisation de soi. Arriver à faire taire les interférences pour se mettre sur cette puissante émanation de notre esprit. Ce n’est certainement pas facile, pas sans risque non plus, mais c’est la voie/voix de ce qui est juste pour nous.

Chaque personne a ses propres raisons de vouloir développer son intuition. Cela peut être important pour nous parce que nous sentons quelque chose et voulons en savoir plus à son sujet. Cela peut être jugé important parce que vu comme une compétence utile, une ressource à notre portée pour être pleinement soi.

Faut-il écouter notre intuition ?

Les conséquences liées à la décision d’écouter son intuition

La problématique est simple : comment savoir si notre intuition est fiable ?

D’un point de vue scientifique, prendre une décision en écoutant son intuition nous induit plus souvent en erreur, selon notre domaine d’expertise et notre habitude à fonctionner ainsi. En revanche la décision intuitive est intéressante lorsqu’il s’agit d’une urgence et que nous sommes compétents dans le domaine concerné.

Un pompier aura rencontré une situation un certain nombre de fois avant de pouvoir prendre une décision grâce à son intuition, parce que des données sont inscrites en lui.

Lorsque le sujet est sérieux, l’intuition ne doit pas tromper. Les conséquences seraient trop lourdes.

Connaître les biais cognitifs pour mieux faire confiance à son intuition

Notre intuition peut aussi nous égarer. L’intuition parait parfois irrationnelle : comme si nous connaissions la réponse à une question, sans savoir comment. Préjugés et peurs instinctives peuvent nous induire en erreur. Il est très difficile de se défaire de ses a priori.

Imaginons par exemple avoir des craintes dans un domaine particulier. Prenons le couple. Nous avons déjà été trahi et avons peur que notre compagne ou compagnon se fasse la malle avec un ou une autre. Cela se mue en angoisse, cette angoisse peut nous amener à donner des mauvaises intentions à une personne alors qu’il n’en est rien. En l’occurrence à imaginer qu’il nous trompe, à être nous même jaloux et soupçonneux. Nous prenons cela pour notre intuition, nous sentons quelque chose et ce n’est pourtant que le fruit de notre angoisse.

C’est toute la difficulté et l’apprentissage qu’il convient de faire : pour cultiver son intuition, il est nécessaire d’être particulièrement attentif à son ressenti. MAIS nos émotions peuvent aussi nous tromper.

Comme le calme mental, la connaissance de soi nous aide à devenir plus intuitif, puisqu’elle permet d’être moins conditionné par nos peurs, préjugés, croyances etc.

Fonctionner de manière intuitive : une manière de penser et de décider

Plusieurs manières existent pour prendre une décision :

  • Par la réflexion, en pesant le pour et le contre, en suivant un raisonnement analytique
  • En écoutant son intuition, sans effort,
  • Un mix des deux : une réflexion poussée et l’intuition qui nous souffle la réponse choisie

Le mix entre pensée rationnelle et intuition : le duo de choc

C’est une autre manière de voir l’intuition : elle n’est pas opposée à la logique et ces deux peuvent être complémentaires. Surtout quand on considère l’intuition comme un processus rapide prenant en compte les expériences et connaissances accumulées par un individu. L’intuition tout aussi rapide, peut découler d’un long processus de réflexion, lorsque « l’éclair de génie » survient.
Autre aspect de l’intuition : elle bouscule et emmène sur des chemins inattendus. On se retrouve sur des sentiers inexplorés, où l’on ne prévoyait pas d’aller. C’est parfois difficile, voire douloureux. Mais cela va faire ressortir des capacités enfouies en nous. Cela permet d’être nous.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s