Entendez-vous Les nuages …

La poésie adoucit les mœurs

C’est la rentrée et nous commençons avec un peu de poésie.
Je vous écris ça du haut de mes 38 ans, alors que je vais être appareillée parce que je n’entends plus assez. Mais ce n’est pas un billet sur mes oreilles.

Les éléphants entendent les nuages bouger

Sentez-vous la poésie de cette phrase ?

Est-ce que c’est un fake ? Non.

Avant cette découverte (début des années 2000), nous nous demandions pourquoi les éléphants migrent dans telle ou telle direction. Parfois, le troupeau change brusquement de direction et c’était incompréhensible.

Nous savons aujourd’hui qu’ils entendent le bruit des nuages qui bougent et que cela influe sur leur déplacement.

Le saviez-vous ?

La nature est dotée de pouvoirs magiques

Comment LES ÉLÉPHANTS PEUVENT-IL ENTENDRE les nuages ?

Nous savons que beaucoup d’animaux ont des capacités hors norme (en dehors de la norme humaine). Par exemple, les mammifères marins qui se servent des ultrasons pour se repérer et repérer leurs proies.
Ici il s’agit d’infrasons, des sons très graves, non perceptibles pour l’humain.

L’évolution de l’espèce et l’adaptation à son milieu bien sûr … Il y a plusieurs dizaines de millions d’années, les éléphants habitaient des forêts. Dans ce milieu, où la vision est entravée par les végétaux, l’ouïe leur était certainement bien plus utile que la vue.

Grâce à ce pouvoir extraordinaire, les pachydermes peuvent suivre la pluie et donc mieux boire et se nourrir (ces basses fréquences leur servent également à communiquer entre eux). Il se trouve que les cumulonimbus des pluies tropicales produisent de forts infrasons.

Selon Michale Garstang, professeur émérite et chercheur en sciences environnementales de l’université de Virginia en Floride, les éléphants peuvent entendre une averse à 100 kilomètres.


Lorsque je pense aux éléphants qui entendent les nuages bouger, je suis prise d’une envie de fermer les yeux.
Les yeux clos, j’imagine le ciel et les nuages.
Je m’évade, oubliant que l’humanité ne parvient pas à cohabiter avec la nature.
Je ressens du respect et de la gratitude, l’esquisse d’un sourire au coin des lèvres.


Pour aller plus loin :

Le mystère des éléphants et des infrasons…

Elephant Sense and Sensibility, le livre de Michel Garstang

A lire et a relire cet été

Parce que certains nous connaissent depuis peu et parce que d’autres vont avoir un peu de temps libre les prochaines semaines, nous vous avons concocté un récap de nos articles et des liens qui s’y trouvent, vers des livres, des émissions radio, vidéos et conférences, il y a de tous les formats.

LA Créativité

Un peu de poésie

Définition de la créativité

Sommes-nous tous créatifs ? Qu’est ce que la créativité ?

Des outils d’aide à la créativité

hypersensible-definition-hypersensibilite-definition

L’identité

La multipotentialité qu’est ce que c’est ?

Connaissance de soi

Mieux se connaître grâce à une couleur ?

Notre relation au temps

Un article sur notre rapport au temps, qui nous joue des tours jusqu’à parfois nous faire souffrir.

notre rapport au travail

trouver sa zone de génie

la vulnérabilité

Le développement personnel

Hypersensible, et alors ?

Le perfectionnisme, cette plaie

Le cerveau est un magnifique outil qui permet à l'humain de pouvoir s'adapte

La plasticité : le pouvoir du changement

la plasticité

Mieux connaître l’inconscient

se reconvertir

Dans l’article sur la reconversion professionnelle, le lien vers le site des déviations.

Les relations toxiques au travail

Un témoignage sur le pervers narcissique dans le monde du travail.

Prendre la décision de changer

des techniques qui aident le changement

DES TECHNIQUES QUI AIDENT

Et vous ? Que lirez-vous ou quelle conférence regarderez-vous ces prochaines semaines ?

5 outils d’aide à la créativité

Outils d aide a la creativite

La créativité est si essentielle qu’elle en devient précieuse… En entreprise, on l’associe souvent à quelques personnes en particuliers, les « créatifs », alors que tout le monde peut être source de nouvelles propositions.

Voici 5 outils d’aide à la créativité parmi tant d’autres, qui pourront vous aider à développer l’inspiration, quelque soit le domaine concerné, pro ou perso.
Ils ne font pas tout le job ! Mais bien utilisés, ils aident à débrider la créativité, à favoriser l’idéation.

Le moodboard

un moodboard est un outil qui développe la créativité
Visualiser des images emmène notre créativité plus loin …

Pour sa stratégie web, pour sa marque, pour sa vie en général, pour un nouveau site web ou tout projet particulier. Il peut être un outil génial pour peu que l’on soit visuel. En français on l’appelle tableau d’inspiration, il s’agit de coller des images sur une planche, sur un mur, sur une grande feuille, sur un paperboard, représentant des choses qui nous inspirent. Des objets, des scènes, des couleurs, des matières. L’inspiration va générer de nouvelles idées et aider à représenter l’univers que l’on souhaite créer.
(Un vision board / tableau de visualisation est souvent dédié à sa vie rêvée, c’est le même principe, il est visuel, on va coller sur une planche des citations, des photos qui représentent nos objectifs les plus fous).

La carte heuristique

la mind map ou carte heuristique est pratique pour laisser aller le flot de ses idees
Visualiser et laisser couler le flot des idées

Carte mentale ou mind map en anglais. Le sujet se trouve au centre. Centre à partir duquel on va venir greffer des branches et sous-branches avec les idées qui nous viennent. Elle va conceptualiser les idées qui nous viennent les unes après les autres et les liens entre elles. C’est aussi un outil que l’on peut utiliser lors d’un brainstorming.

De nouvelles idées font leur apparition alors qu’on les visualise, qu’on les affine (chaque branche représente un sous-thème). Quelque soit le sujet, je vous invite à tester la mind map. L’effet est garanti.

Le brainstorming

le brainstorming est une session de creativite plebiscitee par les entreprises
A plusieurs, la créativité est décuplée

Le plus connu, il n’est pas l’outil inaccessible que l’on croit ! C’est un exercice de groupe. Il y a quelques règles d’organisation à respecter pour que les participants se libèrent et rebondissent sur les idées des uns et des autres. Son objectif est de produire un maximum d’idées en un minimum de temps. La quantité prime sur la qualité. Une personne jouera le rôle d’animateur. Celui-ci va devoir :

  • Présenter l’enjeu
  • Éviter de critiquer, d’interpréter
  • Noter toutes les idées
  • Décourager la compétition

De même il va énoncer le code de conduite à tenir :

  • Aucun jugement ne doit être émis, ni critique, la réussite du brainstorming en dépend (Lorsqu’une personne partage une idée, il convient de voir cela comme quelque chose d’intime, un ensemble de pensées. Il est important de respecter ce principe. Dans un environnement critique, on est moins enclin à proposer des idées, ou on limite les idées qu’on propose à celles qu’on a évaluées et que l’on juge raisonnables.)
  • Rebondir sur les idées des autres
  • Jouer le jeu des règles énoncées précédemment !

Viendra ensuite le temps de classer les idées par thème…

Deux outils très simples

Mais dont on ne saurait se passer au quotidien.

prendre des notes permet simplement de ne pas oublier ses idées
  • La prise de notes, manuelle dans un carnet, à l’aide d’un logiciel, dans son téléphone, permet de noter ses idées et de les restituer plus tard, il peut être important de noter l’idée quand elle vient pour s’en souvenir simplement, ou même se libérer de pensées un peu trop présentes…
 peut utiliser le post it pour trier ses idees
  • Les post-it, qui permettent de saisir les pensées, les idées, et de les visualiser et de les trier par couleur (pour un brainstorming mais pas que)..

on ne saurait s’en passer : l’état d’esprit

Un seul point commun à l’utilisation de tous ces outils d’aide à la créativité : l’état d’esprit préalable à l’apparition des idées. S’abstenir de juger, s’autoriser à échouer…

Question créativité, l’histoire du post-it est connue. C’est un exemple de sérendipité : une invention qui s’est faite par erreur, par hasard. Parfois on cherche à inventer quelque chose et c’est autre chose qui en ressort. Parce que la colle qui sert à coller les post-it est à la base un ratage : des chercheurs souhaitaient fabriquer une colle ultra forte, c’est une colle qui ne colle pas qui en est ressortie.

En général pour libérer la créativité,
il ne faut pas brider ni censurer ses idées.
ne pas être dans le jugement, accepter l’échec et l’incongru.

Notre cerveau voudrait mettre de coté les idées inhabituelles. Hors les mettre par écrit permet de leur faire une place. Les plus grandes innovations viennent d’ailleurs d’idées à la base un peu dérangeantes. Voir la citation de Ford à ce sujet.

Et vous, y-a-t-il un outil qui vous parait indispensable pour aider la créativité et que vous voudriez partager en commentaire ⬇️⬇️ ?

Pour aller plus loin :
Canva donne les clefs pour créer un moodboard efficace
Lien vers un outil de création de carte heuristique en ligne

Une vidéo sur les idées, où est racontée l’invention du post it, « Comment avoir une idée géniale »

être hypersensible : ça veut dire quoi ?

hypersensible-definition-hypersensibilite-definition

C’est à la mode, on en parle beaucoup sur le web et dans les rayons de développement personnel. Ce qui est nouveau c’est justement qu’on en parle. Mettre un mot sur cette spécificité est souvent vécu comme une libération par les personnes concernées. Quinze à vingt pour cent de la population serait hypersensible. C’est considérable n’est-ce pas !

Me savoir hyper sensible n’a rien changé à ma vie quotidienne mais m’a aidée à comprendre des choses.
Découvrir alors qu’on était quinze à vingt pour cent de 66 millions soit à peu près 10 millions en France m’a clairement enlevé un poids.

Qu’est -ce qu’un hypersensible ?

Un hypersensible est une personne qui vit certains choses de manière plus intense que la moyenne.

De prime abord quand on pense sensibilité et hypersensibilité on suppose qu’il s’agit de la perception des émotions (alors que les émotions sont du registre de l’émotivité) sans se douter que les cinq sens peuvent aussi être concernés.

Voici un ensemble de critères (et non de symptômes, le mot symptôme étant réservé aux maladies) démontrant une hypersensibilité et ou une forte empathie (les deux sont souvent liées). On n’est pas forcément concerné par tous les critères.

  • Être facilement submergé par une forte émotion
  • Ressentir le mal être des autres et ce qu’ils ressentent en général
  • Tendance à être sensible, très sensible à la douleur
  • Besoin de s’isoler pour se soulager du tumulte
  • Se sentir agressé par les lumières vives
  • Être dérangé par les bruits forts
  • Profond sentiment de fatigue
  • Odorat sensible
  • Sensibilité aux matières ou tissus rugueuses

Pour ma part, plus jeune, on m’a souvent décrite comme « écorchée vive », comme « éponge » aux émotions des autres. Ce que les personnes ont pu dire de vous enfant peut vous aiguiller.

Pensez à vos parents, si vous êtes hypersensible il est possible que l’un d’eux le soit aussi.

D’où vient l’hypersensibilité ?

Certains pensent que cette caractéristique est innée, que l’on naît avec. D’autres que cela provient de l’éducation, de la vie intra-utérine ou de l’enfance.

A mon avis c’est un peu des deux ; je pencherais pour une certaine hérédité. Hérédité par les gènes et transmission par l’éducation par le parent lui-même hyper sensible. Bon je précise que je n’ai aucune compétence en génétique, ce n’est que mon avis.

L’hypersensible est-il un inadapté ?

Non ! Le monde est rempli de gens différents les uns des autres ! Puis adapté à quoi ?! Une personne remplie de finesse m’a dit il y a peu de temps que si on ne parvenait pas à rentrer dans le moule, peut-être était-ce celui-ci qui n’était pas bon.
Tout le monde a des situations où il se sent moins à l’aise.
Evidemment il y a de degrés d’hypersensibilité, je ne veux pas généraliser quelque chose qui ne peut pas l’être.
Peu à peu, avec les études menées sur le sujet, on est passé d’une pathologie à un trait de caractère, grand bien nous fasse !

Une fois cette caractéristique identifiée, il faut prendre la mesure de ce que cela peut représenter.
Peut-être que cela peut expliquer certains de vos comportements dans le passé. Des comportements que vous ne vous expliquiez pas et qui pourraient en fait avoir été une réponse à des stimuli dans votre environnement.

Quoi faire quand on pense être hypersensible ?

Certains conseillent de consulter un psychologue pour identifier l’origine du trouble (l’hypersensibilité est définie par certains comme un trouble de la personnalité). Dans la mesure où cela n’empêche pas la personne d’avoir une vie sociale je ne vois pas l’intérêt mais chacun son histoire et ses besoins, cela peut dépendre de l’âge aussi.

Encore une fois la plupart du temps il ne s’agit à mon avis pas d’un trouble ! Cela équivaudrait à envoyer quinze à vingt pour cent de la population chez le psy. Je doute qu’il y ait assez de psychologues disponibles pour cela.

S’adapter

(J’ai personnellement testé la plupart de ces pratiques)

  • Pratiquer une activité qui permet de réguler son flot d’émotions : la méditation, le yoga et le sport en général.
  • Apprendre à se protéger dans certaines situations : repérez les personnes ultra négatives dont vous pourriez vous approprier les émotions sans vous en rendre compte. Apprendre à vous distancier des émotions des autres. Mettre une barrière.
  • Échanger avec ses proches : expliquer que vous avez besoin de temps de repos parfois, pour vous isoler.
  • Concernant la luminosité avoir simplement ses lunettes de soleil toujours à proximité. Prenez-les avec indice de protection élevé si possible.
  • Les bruits ? Vivre dans un endroit isolé ? Je sais que ça n’est pas toujours possible. Sinon, le casque antibruit ? Mais là, on se coupe carrément de l’environnement.
  • Porter du coton à même la peau si vous remarquez une sensibilité de ce côté-là.

Développer une résilience émotionnelle

S’adapter veut aussi dire développer et travailler une certaine résilience émotionnelle :

Le monde sera toujours ce qu’il est avec sa part de violence et d’injustice. Quant à vous, vous serez toujours hypersensible et vos réactions et ressentis plus ou moins mesurés.

Etre résilient signifie accepter cette réalité, ne pas culpabiliser, ne pas l’ignorer.
Il est préférable d’apprendre à ne pas se faire dominer totalement par ses émotions sans les contrôler totalement ou vouloir les « effacer ».
Personne ne souhaite l’absence d’émotions pour être plus heureux. L’apathie est le contraire même du bonheur.
Accueillir ses émotions avec bienveillance. Cela fera l’objet d’un autre billet (pour être sûr de pas le rater, le mieux est de vous abonner).

Valoriser ses points forts

Prendre la mesure de ce que représente le fait d’être hypersensible veut aussi dire connaître les manifestations qui y sont associées, chez vous. Quel hypersensible vous êtes-vous ? Dans quelles caractéristiques vous reconnaissez-vous ?

L’hypersensible est dit doté d’une forte intuition, grande empathie et sens créatif. Dans l’univers professionnel on parle beaucoup des softs skills, avec ces trois qualificatifs on est en plein au cœur du sujet. Ces capacités peuvent bien évidemment servir dans la sphère personnelle.

Ne faites pas qu'observer ces qualités 🙏 développez-les 🙏 

Ecoutez votre intuition,
cultivez votre empathie,
développez votre créativité !

Vivre avec un hypersensible

Un compagnon hypersensible

J’en ai parlé à une bonne amie, c’est tout. Une personne de confiance. Je n’en ai pas parlé avec mon mari. C’est mon choix. Parler de son hypersensibilité à quelqu’un qui ne l’est pas revient à passer pour hyperbizarre (cela ne relève que de mon point de vue personnel).
Cela n’empêche pas mon mari de connaitre toutes ces facettes un peu spéciales de moi, sans les nommer, et je sais qu’il les (supporte) respecte.
N’oublions pas que nous sommes tous des êtres sensibles. La plupart des hypersensibles le sont juste un peu plus dans certains domaines.

Si j’avais un conseil à donner au compagnon d’un hypersensible, c’est de ne pas en faire une maladie. Les règles ne sont pas différentes de celles d’un autre couple : respecter et accueillir l’autre dans sa différence.

Avoir un enfant hypersensible

Là en revanche je conseillerai aux parents d’être attentifs aux besoins de leur enfant s’ils soupçonnent une hypersensibilité. Si l’enfant montre une souffrance, l’emmener parler avec un psychologue.
Guetter les signes d’une empathie très prononcée par exemple, dans le but de lui apprendre à dissocier ses émotions de celles des autres.
Pour développer ce dernier point, l’éducation d’un enfant hypersensible et ses spécificités, j’espère que le sujet continuera d’être abordé, d’intéresser le plus grand nombre et que plus de recherches seront menées.

Stimulez vos sens, vibrez,
sentez-vous vivants

Je m’adresse à présent à vous chers abonnés et lecteurs : vous reconnaissez-vous dans ces traits de caractère ? Voudriez-vous bien partager cela en commentaire ? 🙏

Pour aller plus loin :

Un petit livret sous forme de bd, créé par un hypersensible et qui traite du sujet.

Un livre sur l’hypersensibilité que j’ai bien apprécié. L’auteur met souvent en parallèle intelligence émotionnelle et hypersensibilité. Sur ce point je mettrai un bémol. Tout mélanger n’est pas favoriser la compréhension de ces « nouvelles particularités ». « Hypersensible et heureux » de Imi Lo

Qu’est-ce que la créativité ?

La définition de la créativité est propre à chacun

Vous vous interrogez à au sujet de la créativité ?
Vous avez besoin d’idées ?
Vous pensez que vous n’êtes pas créatif ?

La créativité est un de mes thèmes de prédilection. Que ce soit dans la vie personnelle ou professionnelle. Je la vois partout et elle est au centre de mon existence.

Créativité n.f.
Capacité, faculté d'invention, d'imagination ; pouvoir créateur.

A chacun sa définition de la créativité

C’est une source intarissable. Il s’agit de la connexion à l’univers, à son essence profonde. Elle est insaisissable mais on peut en avoir un aperçu dès lors qu’on la concrétise, qu’on met une idée en application. Elle est omniprésente, partout, tout le temps, elle est vitale. C’est MA définition.

La définition de la créativité peut consister à décrire ce que l’on ressent lorsque de nouvelles idées apparaissent. En cela elle est propre à chacun.

Pour la plupart des professionnels de la créativité, il y a la petite créativité et la grande Créativité. La petite consiste à la créativité  » ordinaire  » de tous les jours et la grande qui mène aux idées qui changent le monde. Un magnifique jardin de fleurs et d’arbustes créé par la main de l’homme serait le fruit de la petite créativité et la bombe nucléaire celui de la grande créativité. Je ne partage pas ce point de vue ni cette classification.

La créativité et l’art

L’art est la première projection qui nous vient à l’esprit lorsque l’on pense à la créativité. En effet elle est sa manifestation pure, sans but autre que laisser parler une voix intérieure. Les artistes sont par définition des êtres créatifs.
Mais la créativité n’est pas qu’artistique, elle est présente dans toute chose nouvelle.

La créativité dans la nature

La nature crée sans cesse. Elle est toujours inspirée et inspirante. C’est le cycle de la vie.
Pouvons-nous dire que la nature est créative ? Elle est tellement inventive est belle que nous ne pouvons que dire oui !

La créativité en entreprise

La créativité fait partie des fameuses soft skills (compétences comportementales) de plus en plus recherchées dans le monde du travail.

Les softs skills sont les compétences que l’intelligence artificielle ne pourra pas remplacer.


C’est une notion essentielle pour l’entreprise où la créativité représente un souffle nouveau. Encore faut-il un environnement propice et un terreau fertile à la base pour pouvoir l’accueillir et la faire grandir. C’est à dire un souhait des managers d’évoluer et faire évoluer les salariés dans une ambiance créative, ouverte au dialogue et à la réflexion.
La mort de l’entreprise c’est l’attentisme et le cloisonnement.
La créativité c’est l’inverse.

Créativité et Innovation

Deux notions liées, proches et pourtant qui diffèrent. Si la créativité consiste à avoir des idées, l’innovation réside dans la mise en oeuvre de celles-ci. Nous ne sommes plus dans la création mais dans l’expérimentation : phases de tests, prototypages etc.

En panne de créativité

Que celui qui peine à trouver de nouvelles idées se rassure, nous sommes tous des êtres créatifs.
Il « suffit » de le souhaiter et de le travailler.
Des outils aident à cela, des accompagnements aussi sont possibles. Nous en reparlerons dans de prochains billets (abonnez-vous à la Séance pour être sûr de les recevoir).

Réveiller le créatif en soi

Comme cité plus haut dans le paragraphe sur la créativité en entreprise, il y a des conditions plus favorables que d’autres, certaines propres à chacun et d’autres plus générales.
Essayer et s’observer est un des moyen de trouver les siennes.
Il y a aussi la créativité en groupe (en entreprise). Elle s’organise, se travaille et s’encourage, lors d’ateliers par exemple. En groupe, la créativité est décuplée et c’est un outil formidable.

Et vous, voudriez-vous donner votre définition de la créativité ?

Connaissez-vous les murmurations ?

La nature est si créative, quelle source d'inspiration...

C’est un phénomène que vous avez peut être déjà pu observer durant l’hiver : des vols d’oiseaux, regroupés, par dizaines, voire par centaines. NOus les appelons murmurations en anglais, nuées en français.

Le magnifique spectacle des nuées d’oiseaux

Pourquoi les oiseaux font-ils cela ?

C’est semblable à une oeuvre artistique. Il n’en est rien. Les étourneaux forment une masse pour se prémunir contre l’attaque de prédateurs (buses, faucons et autres rapaces).
Les mouvements de ces nuées sont sensibles à des facteurs extérieurs tel que les conditions météorologiques ou justement l’attaque d’un rapace.

Comment ça marche ?

Nous avons pendant longtemps cru qu’un oiseau menait la danse et guidait les autres. C’était le summum du leadership.

On sait aujourd’hui que ça n’est pas un individu du groupe qui guide les mouvements du groupe. En fait chaque individu réagit à ce qui l’entoure et aux mouvements de 7 individus autour de lui. Cette interaction, « boids » en anglais, s’observe chez les poissons également .

Ces mouvements sont absolument imprévisibles et aléatoires mais cet ensemble forme un tout si harmonieux, n’est-ce pas ?

Une harmonie qui s’apparenterait plutôt à une auto-organisation non ?

Etre attentif à l’autre et à ses mouvements pour coordonner les siens et créer l’harmonie…

A méditer 🙂